LA CÔTE D'ALBÂTRE

" Pour vivre heureux, vivons cachés. "

Tel est le secret du bonheur des Cauchois, qui se sont bien gardés de faire découvrir leurs falaises

à couper le souffle, leurs plages et champs de lin aux couleurs si chéries des impressionnistes,  

leurs petits villages de pêcheurs où l'on vient déguster une "moule frites" le dimanche soir avant de repartir dans le tourbillon de la vie parisienne. Si je devais décrire la Côte d'Albâtre en quelques mots,

je dirais qu'on vient ici trouver le bonheur à l'état brut.

Ici les villages ont toujours mis un point d'honneur à préserver l'aspect sauvage de leurs côtes.

Le touriste ne fera jamais changer l'avis des habitants locaux, qui partagent tous cet amour pour l'authenticité et cette humilité face à la nature ici omniprésente. 

Etretat, la cité d'Arsène Lupin

La meilleur option pour découvrir les somptueuses falaises d'Etretat ? Depuis le petit village de pêcheur d'Yport, prenez le GR21 en fin d'après midi, marchez (environ 2h30) jusqu'au coucher du soleil d'Etretat, à la porte d'Aval. Vous apercevrez alors la fameuse Aiguille, bloc de falaises sculpté par les vagues et haute de 70 mètres. "On vous le dit tout de suite, contrairement à ce qu'affirmait Arsène Lupin, elle n'est pas si creuse que cela. Taillée comme un obélisque par la mer et le temps, c'est la dureté de son calcaire qui lui a permis de ne pas disparaître totalement. Symboliquement, c'est le complément parfait de la porte d'Aval : le plein, le creux ; le mâle, la femelle… Selon les conditions climatiques, optez pour un bain de mer vivifiant sur la plage de galets ou une visite à l'abbaye de Valmont, autre lieu de prédilection de notre ami Arsène."

Merci à @hellotravelers pour cette vidéo sublime

Veules les roses, entre pêcheurs et artistes

Pour apprécier le caractère authentique des lieux, on laisse sa voiture à l'entrée du village.

A peine arrivé, on tombe instantanément sous le charme. Pas étonnant que Veules soit devenue si prisée des citadins.

Du côté de la cressonnière commence une belle balade à pied jusqu’à la plage.

On commence donc avec la culture du cresson, petites salades d'eau sauvages, et on suit la Veules, plus petit fleuve de France.

Les moulins, les vestiges d'un château, le pigeonnier des vicomtes de Bosseville que l'on découvre au fil de ses petites ruelles piétonnes témoignent d'un passé riche, et nous mènent à la grande plage de sable et de galets. N'oubliez pas d'aller acheter une douzaine dans le parc à huîtres de Veules, à côté du club de voile.

Un régal pour finir cette immersion pittoresque en beauté ;)